Tuesday, 05 April 2016 07:20

BURKINA FASO : Gratuité des soins maternels et infantiles, à partir de samedi

Written by
Rate this item
(0 votes)

1 avril 2016 - La mesure relative à la gratuité des soins au profit des enfants de moins de cinq ans et des mères, entre en vigueur à partir de ce samedi 2 avril au Burkina Faso, a annoncé, vendredi, le ministère en charge de la Santé.

Selon Ismaïla Ouédraogo qui s'est exprimé, sur la question lors d'un point de presse à Ouagadougou, "les mesures de gratuité en faveur de la mère et des enfants de moins de cinq ans, seront mises en place de façon progressive jusqu'à couvrir l'ensemble du pays ».

Il a précisé que dans un premier temps, il s'agira de démarrer ces mesures dans trois régions du Burkina Faso (Centre, Hauts-Bassins et Sahel) pendant deux mois (avril, mai 2016).

De l'avis de M. Ouédraogo, ces régions ont été choisies sur la base de deux critères.

Premièrement, disposer d'au moins un centre de santé ayant la capacité de réaliser la chirurgie d'urgence chez l'enfant de moins de cinq ans. Ensuite, présenter un mauvais niveau des indicateurs suivants : indice de pauvreté, mortalité maternelle et mortalité néonatale.

Aux dires du ministre, cette phase sera mise en œuvre de façon graduelle. D'abord, en avril 2016, la couverture concernera les Centres de santé et de promotion sociale (CSPS), les Centres médicaux (CM) et les Centres médicaux avec antennes chirurgicales (CMA).

A partir de mai 2016, il y aura, toujours selon le ministre Ouédraogo, l'inclusion des Centres hospitaliers universitaires (CHU) de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso (2e ville du pays).

Le ministre a expliqué qu'à l'heure actuelle, les dépôts répartiteurs de district sont en train de s'approvisionner auprès de la Centrale d'achat des médicaments essentiels génériques (CAMEG), afin de faire face éventuellement à la forte demande qui sera observée durant les premiers moments de la mise en œuvre de la mesure.

Les bénéficiaires de la gratuité des soins sont les enfants de moins de cinq ans souffrant de certaines maladies (paludisme, diarrhée, infections respiratoires, infections néonatales), les femmes enceintes, celles vivant avec la fistule obstétricale et celles âgées d'au moins 20 ans.

La mesure relative à la gratuité des soins au Burkina Faso est une promesse électorale de l'actuel président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Sa mise en œuvre va soulager les populations du pays dont la majorité vit dans la pauvreté.

Source : Aminata.com (AllAfrica.com)

Read 3492 times