Tuesday, 02 October 2012 12:09

CONGO : Introduction d'un vaccin gratuit contre la pneumonie

Written by
Rate this item
(0 votes)

 

27 septembre 2012 - Le gouvernement congolais, en collaboration avec l'OMS et l'UNICEF ainsi que d'autres partenaires, vient d'introduire un vaccin gratuit contre la pneumonie dans le calendrier vaccinal national à partir d'octobre 2012 à travers le pays.



Cette annonce a été faite mercredi à Brazzaville par le médecin- chef du Programme élargi de vaccination (PEV) au Congo, le Dr Hermann Boris Didi Ngossaki, au cours d'une réunion de sensibilisation des médias et confessions religieuses sur l' introduction du vaccin contre la pneumonie dans le pays.

"Ce vaccin, disponible et gratuit dans tous les départements du Congo, fera partie des vaccins de routine, donnés aux enfants au centre de santé et concerne les nourrissons de 2 à 11 mois à raison de trois doses, à compter de 2 mois pour la 1ère dose, 3 mois pour la seconde et 4 mois pour la troisième dose", a-t-il notamment indiqué.

A cette occasion, il a sollicité l'implication de la presse et des religieux, dans la sensibilisation de la population en vue de susciter l'adhésion des familles à la vaccination contre la pneumonie à partir du 9 octobre 2012 dans tout le pays, et protéger les nourrissons contre cette maladie contagieuse et mortelle.

Afin d'éviter cette maladie à l'enfant, il faut pratiquer la vaccination, l'allaitement maternel précoce et exclusif de 0 à 6 mois, l'observation des règles d'hygiène corporelle avec le lavage des mains à l'eau propre et au savon, la nutrition variée et équilibrée, la supplémentation en vitamine A, a-t-on conseillé.

Au Congo, la pneumonie est la troisième cause de mortalité des enfants de moins de 5 ans, après le paludisme et les maladies diarrhéiques,a-t-on appris au cours de cette réunion de sensibilisation.

Si l'enfant n'est pas soigné, des complications graves surviennent, telles que la surdité, la cécité, l'écoulement au niveau de l'oreille et la grosse tête, selon les spécialistes de santé publique.

Source : Xinhua

Read 6110 times