Tuesday, 27 December 2016 12:38

Afrique : Vidéo-Rapport sur le bien-être de l’enfant: 47 enfants sur 1000 meurent à la naissance

Written by
Rate this item
(0 votes)

19 décembre 2016 - Le rapport Africain sur le bien-être de l’enfant -2016, autour du thème : « Adopter la bonne approche : Combler l’écart entre politiques et pratique », a été publié, ce lundi matin, à Dakar. Ce rapport de révéler que les mécanismes institutionnels, administratifs et budgétaires nécessaires doivent être mis en place à tous les niveaux de l’administration publique pour résoudre les problèmes des enfants. Le Premier ministre a, pour sa part, révélé que 47 enfants sur 1000 meurent à la naissance.

Dans son mot de bienvenue, le Général Cissé, président de l’Assemblée général de l’OIDEC (l’Observatoire international de la démocratie et de la gestion des crises et conflits), s’est dit fier du classement du Sénégal au niveau mondial pour une parfaite maitrise du dossier des enfants. Tout en affirmant que le rapport doit être un espace d’appropriation des instances juridiques pour atteindre une symbiose entre la réflexion et l’action.

La présentation dudit rapport a été un cadre de réflexion et d’échange axé sur la responsabilité de tous les acteurs sur le concept de l’enfant et de sa place dans la société.

C’est un maillon faible de la société mais qui incarne l’avenir pour une paix et une stabilité durable outil de plaidoyer panafricain pour promouvoir dans l’optique du bien-être des enfants.

Pour ce qui est de la protection et la défense des droits des enfants en Afrique, l’artiste Coumba Gawlo Seck , ambassadrice de l’ONUDC pour son « engagement pour les droits des femmes et des enfants », a fait un vibrant plaidoyer pour les enfants victimes de viol.

Idée partagée par madame Ramatoulaye Ndao Diouf, coordonnatrice de la Cellule d’appui à la protection de l’enfance (CAPE).

Alioune Tine, directeur d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre a, quant à lui, alerté les autorités du pays sur le contrôle de l’éducation des enfants et mieux les armer pour éviter que ces derniers tombent dans le piège des extrémistes. Mais aussi sur le cas des enfants apatrides car, selon M. Tine, 32% d’enfant africains ne sont pas déclarés.

Le rapport a été remis au Premier ministre Mouhamed Boun Abdallah Dione.

Le chef du gouvernement après avoir égrené les performances du gouvernement concernant cette couche vulnérable a affirmé devant l’assistance que « le Sénégal est sur la voie du progrès en matière de protection de l’enfance ». Et d’ajouter : « Le rapport doit améliorer nos pratiques opérationnelles. L’objectif du Sénégal c’est l’adoption du code de l’enfant ».

À noter que le rapport a été présenté par Théophane Nikyèma, Directeur Exécutif de l’African Child Policy (ACPF).

Et dans la pyramide de l’exclusion des enfants africains

36% des enfants africains ne sont pas déclarés à la naissance 65% non pas accès à un assainissement amélioré 32% ont un retard de croisement 17% non vaccinés contre la rougeole et 27% enseignement primaire non terminé 22% non pas accès à l’eau potable (Source : Rapport africain sur le Bien-être de l’Enfant 2016).

VIDÉO : https://www.youtube.com/watch?v=h-GlWLoTMKw

Birama Camara (AZACTU.NET)
Source : www.orbiti.com

Read 1136 times